Il est 11h du matin heure locale et il fait actuellement 23°C. La ville de Wellington s’est éveillée depuis un petit moment déjà, et c’est depuis notre balcon que nous entamons ce premier article depuis l’autre côté du globe.

Nous sommes enfin arrivés dans notre petit pays d’accueil, qui, depuis deux jours, a déjà su nous émerveiller et nous ravir les yeux et la tête. On ne va pas vous mentir : le voyage n’a pas été de tout repos. Partis le dimanche 8 Février à 21h15 heure française, nous en avons eu pour environ 30 heures de parcours. Trois avions et plusieurs compagnons de sièges plus tard, nous sommes enfin arrivés à Wellington vers 15h heure locale. L’aéroport néo-zélandais vous accueille avec un énorme « Welcome to the middle of Middle of Earth » sur sa façade extérieure : pas de doute, nous sommes bien arrivés au pays des Hobbits.

Il nous faudra très peu de temps pour nous confirmer notre première impression eue lors de notre survol de l’île en avion : nous sommes sur le point de découvrir un pays magnifique, aux étendues vertes et montagneuses, et à l’eau bleue turquoise qui nous attire inlassablement.

Le Gouvernement néo-zélandais est très strict et surveille les moindres faits et gestes de ce qui rentre sur son territoire. Vous amenez du chocolat avec vous ? Poubelle ! Vous êtes fumeur ? Pas plus de 40 cigarettes autorisées. Vous venez avec du matériel de camping ou des chaussures de randonnée ? Il faut passer par la case nettoyage obligatoire au Service des Douanes. Celles-ci sont extrêmement regardantes sur tout ce qui vient de l’extérieur et pourrait endommager leur pays. Et pour honnête, on les comprend totalement : quand on admire la nature quasi constante ici et sa beauté environnante, on se doute qu’ils veulent tout faire pour la préserver. Et ils ont bien raison.
Pour nous, ça se passera sans problème. Quelques questions et un tampon de validation sur le passeport plus tard, et nous voila enfin les bienvenus en Terre du Milieu.

Nous nous rendons alors chez notre hôte Douglas, dont nous avons réservé une chambre par AirBnb quelques mois plus tôt. Après un petit voyage en taxi pour arriver jusque chez lui – et où on se rend compte que nous allons devoir bien faire travailler nos mollets vu l’énorme colline que nous montons en voiture jusqu’au quartier d’Aro Valley – nous sommes accueillis par Doug et profitons tranquillement de la chambre pour nous reposer un peu, et admirer depuis le jardin la vue splendide qui s’offre à nous.

article_NZ0019

Fatigués mais motivés malgré tout, on décide de partir un peu à la découverte de la ville et de ses environs afin de nous en mettre plein la vue. Notre première impression se confirme : il a l’air de faire bon vivre à Wellington. La ville a un peu une ambiance de village de vacances, très aérée et spacieuse, où les bruits les plus importants que vous entendez sont ceux des oiseaux de la région. Les petites maisons en bois, toutes de couleurs et de tailles différentes, s’enchaînent les unes après les autres, et on ressent vraiment une impression de vie de quartier très présente, faite de petites boutiques locales, sans grosse franchise imposante et immeuble à dix-huit étages. Le style très particulier des maisons nous rappelle un peu ce qu’on voyait à San Francisco, le côté vintage américain en plus. Les gens ont l’air cool et relax, et il règne ici une ambiance tranquille où on sent que la vie se découle tranquillement, sans pression ni excès de vitesse.

article_NZ0006 article_NZ0005
article_NZ0012  article_NZ0015article_NZ0018

Il est cependant assez tard, et après quelques courses rapides au Four Square du coin, on décide de rentrer afin de profiter d’une bonne nuit de sommeil et de se défaire du décalage horaire.

 Wellington est la plus cool petite capitale au monde (Lonely Planet)

 

La journée de mercredi est placée sous le signe d’une journée bien remplie ! En effet, quand vous décidez de vous installer pour un an dans un pays étranger, d’y vivre et d’y travailler, il y a quelques papiers administratifs à faire et des situations à régler. Les trois éléments les plus importants à faire en arrivant ici, en dehors du fait de trouver un toit et un travail, sont : la création de votre numéro IRD (une sorte de numéro d’identification qui vous permet d’être enregistrés auprès du Gouvernement Néo-Zélandais et qui est indispensable lors de votre recherche de job), l’ouverture d’un compte en banque, et l’achat d’un téléphone. On se dirige donc en plein centre ville pour s’occuper de tout ça.

article_NZ0010  article_NZ0009  article_NZ0008

Pour le téléphone, c’est assez facile et rapide. Mon amie Alicia, partie en Nouvelle-Zélande il y a quelques années, m’avait passé le sien avant notre départ. Nous avons du simplement passer chez 2degrees (un des opérateurs du pays), racheter une carte Sim pour $5 et une carte prépayée pour $20, et le tour est joué. Certes, nous n’avons pas la 3G ni internet illimité, mais on peut facilement trouver du Wifi gratuit dans les environs, et par soucis d’économie, il fallait bien faire un choix.

Pour le compte en banque c’est un peu plus compliqué. Après avoir déjà eu un entretien rapide avec la BNZ, on se dirige finalement vers la Kiwi Bank, qui sera notre choix final : ils regroupent à la fois une banque et le Service de La Poste (un peu comme la Banque Postale chez nous), et nous avons eu un très bon feeling avec eux. Un rendez-vous est fixé le lendemain pour ouvrir un compte et transmettre tous les documents indispensables à la création de notre IRD, dont La Poste locale est l’intermédiaire privilégié.

Notre tour de la ville continue, après un très bon lunch au Neo Cafe, sorte de petit restaurant qui offre des brunchs et des repas copieux, healthy et de qualité. L’accueil et l’ambiance sont très sympas, et on y retournera sûrement.

article_NZ0016

On se dirige ensuite vers le Waterfront, qui nous offre une vue imprenable sur l’eau et les quartiers montagneux d’Oriental Bay et Roseneath. Décidément, cette ville nous plait de plus en plus.

article_NZ0007

Après nous être posés dans un parc et fait quelques courses de la semaine chez New World, le gros supermarché du coin (dont nous parlerons sûrement dans un article sur la nourriture locale plus tard), on repart chez nous, bien décidés à se reposer et reprendre des forces rapidement. Le jetlag est encore présent, et il nous faudra peu de temps avant de nous endormir rapidement.

article_NZ0017  article_NZ0011  article_NZ0013

Partagez notre histoire...Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someoneShare on Google+Share on Tumblr