Cela fait maintenant une semaine que nous sommes arrivés à Wellington. Une semaine que nous avons quitté la France et notre vie de là-bas. Une semaine que nous vivons la tête à l’envers mais les pensées toujours tournées vers le présent.

Quand vous vivez à l’étranger, si loin de votre pays d’origine et de vos habitudes perpétuelles, la moindre petite chose peut vous émerveiller. Déjeuner au bord de l’eau, marcher en pleine forêt ou simplement déambuler dans l’inconnu vous apportent votre dose de mini-bonheur quotidien. Est-ce simplement l’effet du changement ? Ou la Nouvelle-Zélande est-elle vraiment, comment certain-e-s le disent, le paradis sur Terre ? Il est sûrement encore trop tôt pour le dire, mais ce qui est sûr, c’est qu’on s’y sent bien.

18FEB2015_000

Depuis que nous avons débarqué ici, nous n’avons cessé de faire travailler nos jambes. Ça monte, ça descend, ça ne s’arrête jamais, mais on commence à s’y habituer. Et puis, certains endroits en valent vraiment le coup.
Dimanche dernier, après avoir assisté au Chinese New Year Festival et dégusté quelques plats typiques sur le Waterfront, nous avons décidé, sur un coup de tête, de marcher jusque Roseneath, en prolongeant le quartier d’Oriental Bay. J’avais eu écho de la vue magnifique que pouvait offrir cette partie un peu reculée et en hauteur de Wellington, et en effet, malgré un temps un peu grisâtre, on y a eu droit.

18FEB2015_001 18FEB2015_002 18FEB2015_002BIS 18FEB2015_002BIS2 18FEB2015_003 18FEB2015_004

Une fois en haut, on a voulu continuer encore plus loin. Notre chemin nous a alors amenés au Charles Plimmer Park où nous avons pu atteindre, après plus de quatre heures de marche, le Mount Victoria Lookout. Ici, les mots n’ont que très peu d’impact sur ce qu’on ressent à ce moment-là, tellement la scène que vous propose ce petit bout de Terre est impressionnant. Wellington est un peu ici, un peu là, mais surtout partout autour de nous.

18FEB2015_005 18FEB2015_006 18FEB2015_007 18FEB2015_008 18FEB2015_008BIS

La descente vers notre chez-nous temporaire sera dure et longue, mais on y arrivera finalement pour entamer une bonne nuit bien méritée.

~

La journée de lundi sera placée sous le signe du repos physique mais actif mentalement. On a encore mal aux muscles de la veille, et c’est tranquillement dans notre chambre qu’on bombardera de nouveau les adresses mails de dizaines de restaurants, cafés et autres en leur envoyant nos CVs, et en leur vantant les bienfaits de nous choisir dans leur équipe. Il faut se vendre pour y arriver !

Le soir, on se promène en ville, sur Cuba Street, et on s’arrête pour manger un bon Burger chez Ekim, sorte de Food Truck à la cool tenu par trois potes du coin.

18FEB2015_009

~

La journée de mardi se révélera elle aussi bien intense, mais surtout s’installera sous le signe du changement. Nous partons ce matin de chez notre hôte Douglas, qui nous a hébergés pendant une semaine en attendant que l’on trouve notre colocation. C’est donc de nouveau les bagages sur le dos et les mains bien chargées que l’on entame notre descente d’Aro Valley pour se diriger vers Te Aro, après avoir dit au revoir aux animaux du voisin.

18FEB2015_010 18FEB2015_011

L’installation dans notre nouveau chez nous se fait en douceur. Accueillis par Matt, un de nos colocs néo-zélandais, on prend doucement nos marques dans notre chambre, qui fait bien vide pour l’instant. Notre lit a simplement un matelas et une base, mais nous avons tout de même une armoire qui est bien pratique pour ranger toutes nos affaires ! Il va falloir trouver de quoi habiller notre couchage, et cela commencera par l’achat d’une couette chaude et en super état trouvée à la Salvation Army (sorte de dépôt vente local) pour $8 (~ 5€), dont on se resservira sûrement plus tard. Les coussins manquent et les draps aussi, mais je prends rendez-vous avec une Française (!!!) le soir pour lui racheter les siens, négociés à $15 le tout.

En attendant ce rendez-vous, Mickaël profite de son temps libre pour sympathiser avec Matt, et lui propose de jouer à Halo 4 sur la télé commune du salon. L’occasion pour lui de pratiquer son anglais, et d’apprendre à Matt ses premières injures françaises… C’est du propre !

18FEB2015_012

Notre nouveau chez-nous !

 

Vers 19h, nous décollons pour Kelburn, petit quartier situé au-dessus du nôtre. Ca peut paraître proche, mais avec la montée que ça prend, et le temps que nous perdons un peu pour trouver notre chemin parmi les différentes routes, on arrive en retard au rendez-vous. Qu’importe, ici, les Kiwis ne sont pas pressés et ça nous permettra de découvrir un autre lieu résidentiel de Wellington, aux allures de petit village et à la vue impressionnante sur la vallée. On en profite aussi pour découvrir une partie du campus de la Victoria University, et d’assister à l’entrainement de l’équipe de rugby du coin.

18FEB2015_016

18FEB2015_014

18FEB2015_015

Première surprise lorsqu’on arrive chez Elodie et Romain, les deux Français qui repartent en France, c’est qu’ils habitent dans une petite maison. Deuxième surprise : ils nous accueillent à bras ouverts (ont-ils pris des habitudes du pays ?) et nous proposent de prendre un verre et une petite bière sur leur terrasse. Ce qui devait être un simple deal de literie va se transformer en une bonne discussion de plus d’une heure et demi, où on échange avec eux nos sentiments sur la ville, et eux de nous donner leurs impressions après un an de vie dans la capitale.

Nos échanges seront à un moment interrompus par l’arrivée de Shannon, une voisine proche du couple, qui viendra se joindre à nous. La conversation continuera alors en anglais (Mickaël, tu peux y arriver !) et on se rendra alors compte de deux choses frappantes : la gentillesse si présente des Wellingtonians, lorsque Shannon nous donnera sans poser de question son numéro de téléphone pour la contacter en cas de besoin, et deux adresses à retenir pour envoyer nos CVs. Et le côté très petite ville de Wellington, qui va à nouveau ressortir ici : Shannon est en fait productrice de pièces de théâtre, et nous avions assisté à une de ses représentations (une parodie de Star Trek – très marrante d’ailleurs) la semaine dernière, complètement par hasard, au Aro Valley Park !

Le monde est décidément minuscule…

Partagez notre histoire...Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someoneShare on Google+Share on Tumblr